La laïcité, particularité à la française

Étiquettes :
2 janvier 2014

La sécularité : l’histoire particulière et les mérites de la laïcité en Francelaicité

La religion est un sujet important en France parce que 55% de Français ont une religion (dont 78% de catholiques).  Néanmoins, aujourd’hui, 45% de Français s’identifient comme sans religion et ce nombre continue d’augmenter.
Bien que le catholicisme ait été la religion dominante française pendant longtemps, la France a aussi une longue histoire de laïcisme qui a commencé en 1905 avec la loi de séparation de l’église et l’état.

Avant la révolution française, le catholicisme était la religion primaire en France, comme dans le reste de l’Europe. A la fin du dix-neuf siècle, la révolution française a déclenché le déclin de la religion en France. Le 20 septembre 1792, l’Assemblée législative a décidé de laïciser l’état, et en 1798, la religion était sous contrôle de l’état. Ces premiers débuts radicaux de la sécularité ont préfiguré la religion minimale que l’on trouve en France aujourd’hui.

La sécularité est une partie intégrante de la tradition française qui se base sur l’égalité. Puisque tout le monde doit suivre les règles séculaires en public, chacun a la liberté de pratiquer sa religion en privé. A l’école, les enfants ne peuvent pas arborer de symboles religieux, comme les croix, les étoiles de David, ou les hijabs. Cela assure que tous les étudiants sont traités de la même façon et qu’ils ne sont pas jugés pour leurs différences religieuses. Ainsi, et bien que les étudiants doivent sacrifier leur liberté d’habillement, ils gagnent en égalité avec leurs camarades.

Les Français soutiennent généralement la sécularité, mais il y a aussi des controverses en ce qui concerne le sujet. Certains musulmans n’approuvent pas les lois sur la laïcité, ce qui provoque parfois des confrontations. Malgré ces petits conflits, la sécularité est la meilleure option pour la société française. Cela permet l’enseignement de l’évolution, de la reproduction et de nombreux autres sujets sans les complications religieuses. Bien que cette égalité ait un prix, c’est un petit prix pour la liberté et l’égalité devant l’éducation de tous les citoyens.

Ce sont l’histoire et les traditions françaises qui ont constitué une société laïque, et le Français apprécie l’égalité et les libertés qui accompagnent la sécularité. Bien qu’il y ait des controverses concernant la sécularité, dans l’ensemble en France, il y a moins de disputes religieuses que dans les pays sans sécularité. Cependant, il est important de se rappeler que les autres pays ont des histoires et des traditions différentes, et la sécularité pourrait ne pas être le meilleur système pour tout le monde.

Clare Valentine, Whitman College

Rubrique/mosaïque: l'Hexagone sous la loupe, Les Sociétés, Mosaïque, Une Culture, à cultiver
RSS 2.0 | Laisser un commentaire | trackback

Aucun commentaire

Répondre

css.php