Taxe sur le sucre : une taxe contre l’obésité ?

Étiquettes :
17 février 2016

par Wiebke Mason

Taxe sur le sucre : une taxe contre l’obésité ?

En 2012 la France a adopté une taxe sur le Coca-Cola pour s’attaquer à l’obésité.

En 2015, pour la première fois, les ventes de bouteilles d’eau ont surpassé celle de cola (toutes marques confondues). Le marché français pour l’eau apporté 1.8 milliards d’euros contre le 1.7 milliards pour les colas. Il existe de nombreuses raisons pour expliquer la baisse des ventes (France Info, radio public, 13/01/2016).

Dans son article « plus de bouteilles d’eau vendues l’année dernière que de colas, » publié sur le site France Info (radio public) du 13 janvier 2016, Dominique Loriou déclare qu’en 2012, la France a passé une taxe[1] sur les sodas. L’article «Coca-Cola accuse la taxe soda de peser sur ses ventes » de Keren Lentschner (Le Figaro, Droite, 03/10/2012) explique que depuis six ans, Coca-cola est le leader mondial du soda. L’entreprise a vendu pour plus de 2 millions d’euros de sodas, sachant que la taxe a augmenté les prix de vente de 25% chez les grandes marques. Du coup Coca Cola est en perte de vitesse, et sa baisse de marché profite à son concurrent Orangina-Schweppes[2] qui est numéro deux.

Il faut savoir qu’entre 2009 et 2012 il y a eu une augmentation de 0,5 % de l’obésité. En 2012, 15% de la population adulte est obèse, comparée à 8% en 1997. La consommation de toutes les boissons sucrées en France continue d’augmenter, avec 57 litres par an et par habitant en 2006 à 66 litres en 2011 (Le Figaro, Droite, 24/09/2012).  Selon France tv info, en 2013, 23,8% des hommes et 22,6% des femmes des pays développés étaient obèses.[3] mais en France, le chiffre est inférieur, puisqu’environ 20% des Français sont obèses. Si la progression continue le pourcentage de l’obésité augmentera, de 16 % en 2010 à 29 % en 2030 chez les femmes  et de 14 % en 2010, à environ 25 % en 2030 chez les hommes.

4629279_6_c4d7_2015-05-07-9b17de1-31109-119sxm4_d98effb0621a6d21825d2c467616c299

Une épidémie massive d’obésité menace l’Europe, Le Monde 07.05.2015

Prévision de personnes obèses et en surpoids en 2030 à partir des informations en 2010.  AFP / Paul Benkimoun

En 2015, France Info explique que les députés[4] ont adopté un amendement qui interdit les fontaines à sodas pour combattre l’obésité. Les boissons avec ajout de sucres ou d’édulcorants de synthèse sont interdites dans les lieux ouverts au public. Par ailleurs, depuis 2007, la loi fixe les conditions relatives aux informations à caractère sanitaire devant accompagner les messages publicitaires en faveur des aliments et des boissons. Les publicités doivent comporter, les messages suivants : Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour » ; Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière » ; Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé » ; Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas ».

Selon Le Figaro, une étude indique qu’il y a 20 sucres et 400 kilocalories par litre de sodas, pourtant le cerveau classe le soda comme la consommation d’eau. Dr Laurent Chevallier dans l’article déclare que les sensations de rassasiement et de faim sont confuses, donc on peut penser que l’on est rassasié après avoir bu une boisson sucrée sans avoir mangé et inversement.

 En comparant les sources, il devient clair que les Français tendent à taxer ce qui est dangereux pour le public sans se focaliser sur l’obésité. Par exemple, d’après le Parisien « feu vert pour le paquet de cigarettes neutre », en mai 2017 les paquets de cigarettes deviendront neutres. C’est-à-dire qu’il n’y aura ni couleurs ni logo, en revanche, au revers de chaque paquet il y aura une photo décrivant les effets nocifs de la nicotine. Alors, si cette loi marche pour les cigarettes alors peut-être, devrait-elle être utilisée pour le sucre en général et les sodas, en particulier.

[1] Le marché des boissons non alcoolisées a chuté de 0,8 % dans les huit premiers mois de 2012 dans les supermarchés, mais les ventes de Coca-Cola ont chuté de 3 %. (Le Figaro, Droite, 03/10/2012).

[2] Orangina-Schweppes utilise uniquement le sucre naturel pour ses boissons et n’ajoute pas de conservateurs. La boisson se compose d’eau, de 12 % de jus, de 2 % de pulpe et d’huiles essentielles. En savoir plus sur http://www.oranginaschweppes.fr/index.html#societe

[3] http://www.francetvinfo.fr/sante/cinq-chiffres-qui-montrent-que-l-o…

[4] Les députés sont les membres de MEP (membre de Parlement européen).

http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/verdict-final-pour-le-…

 

Sources :

http://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/consommation/article/plus-…

http://www.lefigaro.fr/societes/2012/10/03/20005-20121003ARTFIG0031…

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/10/16/19295-lepidemie-dobes…

http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/les-fontaines-sodas…

http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/verdict-final-pour-le-…

http://www.francetvinfo.fr/sante/cinq-chiffres-qui-montrent-que-l-o…

http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/05/07/une-epidemie-massive…

 

Photo :

http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/05/07/une-epidemie-massive…

 

Rubrique/mosaïque: À vos fourchettes !, Gastronomie, l'Hexagone sous la loupe, La France mince ou pas ?, Mosaïque, Parcours en France, Urbanités
RSS 2.0 | Laisser un commentaire | trackback

Aucun commentaire

Répondre

css.php