Surfer une Nouvelle Vague

Étiquettes :
2 décembre 2011

La Nouvelle Vague est un mouvement de la jeunesse des années 1950 et 1960. Les adolescents étaient inspirés à rejeter les styles traditionnels, par la turbulence sociale et politique. Leurs idées sont venues de la littérature et des arts, et apparaissent dans les films d’aujourd’hui.

La Guerre a engendré une forme d’existentialisme chez les jeunes à cause des actions prises par leurs parents. Ceux qui venaient de la zone de Vichy étaient vraiment troublés car ils étaient vus comme des traîtres. Tout a, alors démarré pendant le commencement du mouvement étudiant en 1968. En même temps, les gouvernements français et européens changeaient, le communisme effarait les gens et de nouvelles constitutions troublaient la population. Par ailleurs, un manque d’argent a laissé les jeunes réalisateurs avec moins de moyen et beaucoup de motifs artistiques.

Les réalisateurs les plus importants de cette vague sont François Truffant, Jean-Luc Godard, et Jacques Rivette. Le premier film de la Nouvelle Vague est  Le Beau Serge, une étude sur l’alcoolisme. À cause de l’après-guerre, les traits de La Nouvelle Vague étaient bien différents. Avec une nouvelle façon de produire, de tourner et de fabriquer les films, il y a un thème de résistance contre la tradition et les corporations. Les films indépendants ont été de plus en plus respectés. En plus, le nouvel équipement dans les caméras et les magnétophones permettaient des techniques plus avancées pour tout le monde. Ces développements ont apporté une concentration sur le style de tournage, le rôle des acteurs et leur jeu, l’utilisation de la voix off, plus des autobiographies et un mouvement vers des sujets comme la ville ou les sentiments. Le thème de fond était de décrire la vie des gens ordinaires cherchant l’indépendance et l’amour.

http://www.criterion.com/films/27817-le-beau-serge

http://www.lefigaro.fr/cinema/2009/08/05/03002-20090805ARTFIG00454-…

http://www.cineclubdecaen.com/analyse/cinemafrancais60.htm

Rubrique/mosaïque: Le cinéma dans tous ses états
RSS 2.0 | Laisser un commentaire | trackback

Aucun commentaire

Répondre

css.php