Le titre: Une découverte mondiale.
Le lien entre l’obésité, les enfants et le diabète

Par Courtney Magill

La bio: Françoise Smith est une chercheuse française, qui a gagné de nombreux prix internationaux en reconnaissance de son travail sur le diabète II chez les enfants. Dans ses recherches, elle a trouvé un lien entre l’obésité et une protéine qui s’appelle Leptine. Cette découverte est importante parce que ce lien régente les habitudes alimentaires. Elle fait maintenant ses recherches à CSU et dirige le programme Energie qui a reçu une bourse de 1.4 million dollar et le prix SEPA « Science Education Partnership Award. »

Question 1 : Pouvez-vous en quelques mots m’expliquer ce qu’est le diabète et la différence entre le type I et le type II?

Françoise : Le diabète est une maladie chronique qui est causée soit par une carence c’est- à- dire un manque d’insuline on un défaut d’utilisation de l’insuline. Il est caractérisé par une hyperglycémie. Une hyperglycémie qui veut dire un taux élevé de glucose dans le sang.

Question 2 : Est-ce que le diabète est un problème en France? Et Pourquoi? Et quels sont les groupes à risque en France ?

Françoise : En France ce n’est pas vraiment un problème de race parce que c’est relativement homogène en contraste avec les États-Unis. Donc, en France, on parle surtout de régions où il y a le plus de diabète. On sait donc que le diabète en France touche à peu prés 3,5% de la population pour 10% aux Etats-Unis. Mais dans le quart de la France au Nord-Est il y a une progression du diabète qui est d’ordre 6,5 à 7%. C’est surtout vers l’Alsace, par exemple, qu’il y a beaucoup de diabète et on pense que c’est probablement à cause de l’alimentation. Une alimentation riche.

Question 3 : Pouvez- vous -nous décrire le lien entre l’obésité et la protéine Leptine ?

Françoise : Alors l’obésité comme vous le savez est une maladie qui est due à l’ hyperblasie du tissu adipeux blanc de masse graisseuse. L’hyperblasie voulant dire que les cellules progressent et se multiplient d’une façon anormale. La protéine leptine régente les habitudes alimentaires. L’obésité est un problème comme vous savez aux Etats-Unis et même en France.

On a trouvé en 1994, qu’il y avait cette hormone qui s’appelle la leptine elle est secrétée par le tissu adipeux blanc et elle a un rôle comme coupe faim, c’est-à-dire quand elle s’élève, on arrête de manger.

Question 4 : Le programme d’énergie est un programme pour éduquer les consommateurs à manger plus sainement. Quel est votre rôle et le but du programme ?
FS : Le but du programme du programme énergie que nous avons fait pendant 10 ans et dans nombreux états aux USA. C’est un programme pour les enfants d’école primaire. Les enfants ont entre 6 et 11 ans. Le but de ce programme est un programme d’éducation scientifique et de faire comprendre aux enfants ce qu’ils mangent, l’activité physique qu’ils ont, le poids qu’ils peuvent avoir et les conséquences futures sur le diabète et l’obésité.

Un exemple précis justement pour faire participer, les enfants à le comprendre, c’est par exemple de leur donner le choix entre du chocolat et une pomme,  de leur donner un podomètre qu’ils mettent sur leur ceinture. Ils choisissent leur petit snack l’après-midi et s’ils ont choisi le chocolat ils doivent faire 800 pas qu’ils mesurent avec leur podomètre. S’ils ont choisi une pomme ils n’en font que 4oo.

Donc c’est une manière très simple dans ce cours pour les enfants de 6 ans de leur faire comprendre que ce qu’ils mangent il faut qu’ils l’éliminent par l’activité physique. Mais si on regarde la télévision après avoir mangé du chocolat et bien on peut devenir obèse, on peu devenir diabétique.

Et le problème du diabète est un problème qui se retrouve malheureusement maintenant chez les enfants de 5 ans. Donc le type II du diabète se trouve chez les enfants.