Le PACS
En France, il y a un pacte appelé le PACS, ou Pacte Civil de Solidarité.
C’est une forme d’union civile entre deux adultes (de même sexe ou de sexe opposé) pour organiser leur vie commune.
Le PACS donne des droits et des responsabilités au couple, mais moins que le mariage.
Du point de vue des lois, un PACS est un contrat entre deux individus qui est signé et enregistré par le clerc de la cour.
Parfois le couple a une cérémonie officielle.
Depuis 2006, les individus qui ont enregistré un PACS ne sont plus considérés célibataires en terme de leur statut matrimonial, ils sont considérés pacsés.
La loi du pacte a été votée par le Parlement français le 15 Novembre 1999 et a été accompagnée d’un peu de controverse car cet évènement a été monumental dans le mouvement des droits des homosexuels.
Un rapport parlementaire publié en Janvier 2006 dit qu’il y au total, près de 170.000 PACS qui ont été signé et il y en a de plus en plus chaque année.
Depuis 2009, les autres partenariats civils dans le monde, y compris en Grande Bretagne, sont reconnus en France.
Cependant, il y a certaines restrictions car le partenariat civil étranger ne peut pas contredire la loi française et il y a encore des limitations sur des droits.
Il est intéressant de comparer la position des États-Unis sur les droits des homosexuels en perspective avec celle de la France.
La majorité des Américains continuent de s’opposer au mariage homosexuel. Cela affiche le désir américain de maintenir un archétype idéaliste et « pur » du mariage, tandis que les Français acceptent des variations.