La laïcité, pour promouvoir la paix et l’égalité entre les religionslaicite1

La loi de 1905 de séparation de l’Église et de l’État, adoptée lors de la Troisième République, empêche le gouvernement de reconnaître ou de subventionner les religions.  Par ailleurs, de 1994 à 2006, le nombre de Français qui s’identifient à la religion catholique a diminué de 16%.  tandis-que, de 1952 à 2006, le nombre de gens qui assistent à la messe s’est réduit à 22,5%.

Il en résulte qu’en 2006, 51% des Français se déclarent catholiques, 31% étaient agnostique, 4% étaient musulmans et 1% étaient juifs.

Cela soulève la question de ce qui a contribué au déclin de la popularité de la religion. Les valeurs nationales, comme l’idée de laïcité, prennent racine dans des lois comme celle de 1905 qui définit la séparation de l’Église et de l’État. Plus récemment, en 2004 une loi interdit le port de symboles religieux dans les écoles.  De nombreux pays connaissent un déclin dans la religion, et la France ne fait pas exception, bien que récemment il y ait eu quelques conflits politiques. En général, la religion est considérée comme une affaire privée en France, parallèlement, certains se sentent menacés par la religion musulmane, qui a mis sur la place publique les discussions religieuses.

La religion en France, comme dans beaucoup d’autres pays, est un aspect important de la société et de la culture. Le gouvernement français, en excluant la religion de l’État, l’a aussi, dans une certaine mesure, sorti des yeux du public. Par exemple, la loi de 2004, qui interdit les signes religieux dans les écoles, empêche les étudiants d’être exposés à d’autres religions. La laïcité permet aux gens de pratiquer leur foi en toute intimité et sans obstruction, mais crée aussi des limites.  Bien qu’il y ait une baisse du nombre de catholiques en France, il y a une augmentation du nombre de musulmans, ce qui accroit les conflits entre la culture musulmane et la laïcité. Par exemple sur le sujet du port du voile dans les écoles.

Est-il important de garder en vie la religion en France ?
La religion rassemble une communauté et c’est une partie importante de l’identité de beaucoup de personnes. Il ne faut pas s’inquiéter de la baisse de la popularité  de la plupart des religions, c’est un phénomène naturel. Les lois qui promeuvent l’égalité peuvent contribuer à une diminution de la religion, mais cela peut aussi être un changement sociétal des croyances.

Le déclin de la religion en France est un phénomène naturel, issu d’une société changeante et de la politique gouvernementale. Bien qu’elle ait été une partie importante de la culture et de l’histoire française, la baisse actuelle des croyants n’est pas inquiétante, et elle pourrait favoriser la diminution de la controverse religieuse. Les différences religieuses ont causé des conflits dans le monde entier depuis des siècles, une baisse de la popularité de la religion ne peut être qu’un bon événement.

Adrienne Beebe, Whitman College