La jeune fille et les loups est un drame fictif français du réalisateur Gilles Legrand sorti en 2008 qui met en scène Laetitia Casta, dans le rôle d’Angèle, une jeune française qui vit à la fin de la première guerre mondiale. On remarquera la présence de Jean-Paul Rouve dans le rôle d’Émile Garcin, le fiancé sexiste d’Angèle, qui s’oppose à Stefano Accorsi, dans le rôle de Guiseppe, un paysan fou et profondément romantique. Ce film, produit par Epithète Films, dure 110 minutes et nous montre une histoire captivante d’une fillette qui essaie de sauvegarder les loups contre toute attente.

Cette fiction rappelle un film sorti l’année précédente, Survivre avec les loups, réalisé par Véra Belmont, et qui suit la vie d’une jeune fille juive qui fuit les Nazis à travers l’Allemagne, la Pologne et l’Ukraine pendant la Seconde Guerre Mondiale. Dans le film de Gilles Legrand, Angèle, le personnage principal, essaie de sauver la vie des loups tandis que son fiancé pense que c’est une cause perdue. Le tournage a commencé en mars 2007 et a duré 4 mois en Ile-de-France, en région Rhône-Alpes et en Italie. Legrand a fait le choix de tourner son film en numérique avec des caméras Génésis sous l’expertise d’Yves Angelo, le directeur photo. Steve Martin met en scène 14 loups magnifiques devenus vedette et acteur le temps du tournage, leur casting a été très particulier puisque la majorité est venue des États-Unis et du Canada.. .

Le film commence dans la forêt tandis qu’une meute de loups dévore un cerf quand soudain un groupe d’hommes les abat à coups de fusils. Il n’y a qu’un loupiot tout noir qui survit à l’attaque, recueillit par Angèle, il change sa vie. Cette jeune fille montre une grande audace, de la force et la persévérance tout au long du film lorsqu’elle doit choisir le chemin de sa vie.

Legrand dépeint ses personnages sortis d’une petite campagne, comme irresponsables face aux effets de leurs actes sur l’écologie de la planète autant que sur le rôle de la femme dans la société. Legrand décrit les conditions de l’éradication des loups face à l’esprit avide des entrepreneurs qu’il contraste avec de superbes paysages de montagne et de forêt qui ajoutent un sens de pureté sauvage à son œuvre.

Si ce film ne mérite pas un César, il raconte cependant l’histoire captivante de la dernière meute de loups en France. Décrivant en parallèle, la vie d’une jeune femme face à la misogynie des sociétés traditionnelles, ce film montre la détermination et la force nécessaire pour surmonter l’oppression des stéréotypes. Il est impressionnant de voir de tels idéaux féministes dans une période très masculine. Je vous le conseille, il vous émouvra.

webljfellcasta

Le point focal de cette image est clairement la femme, Angèle, pourtant entourée et obscurcie par l’avion qui symbolise les obstacles et décisions qui la menacent. Dans ce cadre, les barres de l’avion agissent d’une manière suppressive. D’autre part, la couleur rouge de l’avion, vaisseau d’évasion, renforce la féminité d’Angèle, sa colère autant que sa passion. Couleur qui rappelle la robe écarlate de la mère de l’amant fou, séductrice maudite par quoi tout à commencé.

http://www.naive.fr/oeuvre/la-jeune-fille-et-les-loups

http://image.toutlecine.com/photos/l/a/0/la-jeune-fille-et-les-loup…

http://www.cinetrafic.fr/actu-cine/54/ces-filles-proches-de-la-nature

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2008/02/12/la-jeune-fille-et-l…

http://www.allocine.fr/film/fichefilm-120643/secrets-tournage/

http://www.imdb.com/title/tt0962782/plotsummary?ref_=tt_ov_pl