Kathryn Gilles

Une loi pour la baguette ! (Nov 2011)

 

Chaque seconde, il y a 320 baguettes de pain qui sont produites et consommées en France. C’est l’aliment de base de tous les repas français.

Le pain long et mince est un symbole de la culture française à travers le monde et il est si important que les français ont fait une loi pour définir la composition et la production des baguettes de tradition française. La pâte doit être faite seulement d’un mélange de farine de blé de qualité élevée, d’eau, de sel et de levure naturelle. Le pain doit être mélangé, pétrit, levé et cuit á la boulangerie, sans jamais être congelé et il ne doit jamais contenir d’additifs.

En 1993, la loi sur la baguette tradition a été promulguée pour arrêter une baisse de la qualité. La modernisation et l’industrialisation de la production avaient transformé la qualité de la farine avec trop de traitements et d’additifs et les baguettes étaient faites trop rapidement, sans permettre une fermentation suffisante. Ce processus produisait un pain blanc et insipide.

Même en France on peut trouver du pain moyen, donc si vous voulez du pain de haute qualité française, assurez-vous demander une baguette tradition. Pour plus d’informations du pain en France consultez le site http://www.boulangerie.net/forums/portal.php.

 

Lindsey Mills

Les créations délectables des artisans (Nov 2011)

L’alimentation spécialisée est le plus grand secteur de petites entreprises pour la nourriture fraiche et les boulangeries-pâtisseries sont les magasins d’alimentation les plus communes. La France a de grands assortiments de pains et pâtisseries et un centre d’alimentation artisanale. Ce mouvement souligne que le pain n’est pas seulement fait pour être mangé, mais aussi pour se faire plaisir.

Les français considèrent l’alimentation comme une partie essentielle de leur vie donc ils la traitent avec soin et estime. Les citoyens vont à la boulangerie tous les jours sinon plusieurs fois par jour, alors il y a une boulangerie à chaque coin de rue. Avec la grande variété de petits plaisirs, il y a toujours quelque chose à manger pour tout le monde.

Entre la IIIe république et la 2ème guerre mondiale, le pain était un des aliments de base. Mais après que l’économie se soit redressée, le pain et le rôle du boulanger ont changé. Les pains et les pâtisseries édifient l’art du boulanger et l’importance de la boulangerie.

Pour trouver les meilleurs artisans boulangers-pâtissiers, ne cherchez plus. La Chambre Professionnelle des Artisans Boulangers-Pâtissiers est la société des artisans qui confectionne les meilleurs produits faire à la main. Pour trouver plus d’information et aussi les meilleures boulangeries-pâtisseries n’ importe où vous êtes, allez sur :

http://www.boulangerie75.org/index.asp.

http://www.cannelle.com/CULTURE/histoireboul/histoirepre.shtml

http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTE…

 

Melanie Sheridan

     Devenir Boulanger, c’est du sérieux !

Les boulangeries sont essentielles dans la vie française. Tout le monde passe par une des 33.000 boulangeries au moins une fois par jour. Le produit le plus populaire est la baguette, un pain très long, avec l’extérieur croustillant et l’intérieur moelleux. Le prix moyen de la baguette en métropole en Septembre 2011 était € 0,85 ($1.18).

La raison ? C’est parce que le pain est une grande partie de la cuisine française. On mange du fromage ou du pâté avec le pain et on le met dans la sauce. On fait des sandwichs avec des demi-baguettes. On le déguste avec du beurre et de la confiture au petit-déjeuner.  Le pain est sur la table à chaque repas.  Il est si important que la Révolution en 1780 a commencé avec les cris « on veut du pain !». En périodes de famine, quand il n’y avait pas de pain, les Français faisaient des émeutes dans la rue.

En France, le pain, c’est sérieux ! Alors, pour devenir boulanger, il faut suivre des études et faire un apprentissage pendant 2 ans. Selon boulangerie-patisserie.net, « l’employeur confie notamment aux jeunes, des activités permettant d’exécuter des travaux conformes à une progression annuelle définie par accord entre le Centre de Formation d’Apprentis et l’entreprise. » Les jeunes entre 16 et 25 ans peuvent s’inscrire dans un CFA (centre de Formation des Apprentis), ils vont suivre une formation dans le centre (de 300 à 500 heures par an) et travailleront chez un Boulanger-Pâtissier le reste du temps pour obtenir ensuite un BEP (Brevet d’Études Professionnelles). Par la suite, il peut obtenir un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) de pâtissier. D’autres diplômes permettent d’aller plus loin.

Si vous voulez goûter du vrai pain français, allez dans n’importe quelle ville française et vous pouvez acheter des baguettes, des croissants, et des tartes. Mais si vous vous trouvez à Paris, rendez visite à Pascal Barillon (Au Levain d’Antan), 6 rue des Abbesses, 75018. Il a gagné le Grand prix 2011 de la meilleure baguette parisienne. Vous pouvez aussi visiter http://www.lexpress.fr/styles/saveurs/ou-se-niche-la-meilleure-bagu… pour trouver une liste des 10 baguettes les mieux notées.