Les Françaises, notamment à Paris, sont plus minces que la majorité des occidentales. Nombreux nutritionnistes pensent que la raison vient du fait qu’elles mangent moins d’aliments traités (ce qui est sans doute vrai). Cependant, il y a d’autres explications que tous ceux qui s’intéressent à perdre du poids devraient connaître. Les Françaises marchent, fument, sont sexuellement active et choisissent la mode avant le confort. Ainsi, elles vivent plus longtemps et minces tout en buvant et mangeant vin, pain et fromage.

La raison pour laquelle seulement 9% des Françaises sont obèses comparé à 33% des Américaines est parce qu’elles préfèrent habituellement marcher tout au long de la journée plutôt que d’utiliser leurs voitures (les transports en commun ont toujours été privilégiés par les politiques gouvernementales). Scientifiquement, quand on fait de l’exercice aérobic (marche où vélo) on brûle les calories graisseuses et quand on fait de l’exercice anaérobie (natation ou jogging) on brûle des glucides. Aux États-Unis, lorsque les femmes font de l’exercice c’est pour une courte et intensive durée (anaérobie), ce qui emploie leur métabolisme glucidique et font qu’elles ont du mal à perdre du poids. Les Françaises ont aussi des séances d’entraînement… mais pas au gymnase, dans la chambre. Selon plusieurs études américaines, les Français ont plus de relations sexuelles que les autres nations ce qui soulage du stress (libère les endorphines), stimule l’immunité, améliore la cardio-vascularité, réduit le risque de cancer de la prostate chez les hommes et favorise le sommeil (1).

Le secret, c’est de marcher

Fumer est un autre raison pour laquelle les françaises maintiennent des taux de glycémie plus sains. Au lieu de se promener dans la rue avec une barre chocolatée dans leur bouche, beaucoup de françaises la remplacent par une cigarette et résistent au grignotage. La nicotine est un stimulant du système nerveux central qui fonctionne en redirigeant le sang de l’estomac vers le cerveau et les muscles du squelette (2) et ainsi réduit l’appétit. Cependant, nous savons que fumer est toxique, ce n’est donc pas une bonne habitude quels qu’en soit les effets.

Une autre raison, moins souvent abordée, est le phénomène mode ! Les Françaises, en particulier les Parisiennes ont tendance à porter des vêtements près du corps et qui manquent de “l’extensibilité” trouvé dans les chemises, vestes et jeans aux États-Unis. Historiquement, elles ont toujours préféré des vêtements qui épousent la silhouette ou découvrent l’anatomie. Ainsi les corsets au 18ème siècle, la petite robe noire de Coco Channel du début du 20ème siècle et maintenant avec la mode des jeans et robes moulants, les français sont obligés de garder la ligne pour s’habiller.

Par ailleurs, la culture française stigmatise les gens qui ont du surpoids, on les montre du doigt ! Quand une femme française n’arrive pas à fermer son pantalon, elle n’achète pas la taille supérieure mais se met immédiatement au régime. Dès l’apparition de l’obésité enfantine, des initiatives ont été mises en place (dans les écoles, les cantines, la publicité, etc.). Par loi, toutes les publicités alimentaires présentent un message rappelant aux Français les risques de l’abus. Le gouvernement essaie de lutter contre l’intégration de la culture de la restauration rapide et des télézards-teléphages inactifs qui commence à s’intégrer en France et mène aux mêmes problèmes qu’aux États-Unis.  Alors soyons raisonnables et restons actifs !

Sources : pour en savoir plus, Bême   http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/dossiers/rapports-sexuels/10012-sport-sexe-erection-02.htm

Rabourdin   http://www.plurielles.fr/sante-forme/sante/

http://www.ecigarette-france.com/la-nicotine-actualite-27-p1.html

http://www.npr.org/2011/06/09/137085989/the-skinny-on-smoking-why-

Hali Wolf

pour Madame Bourdier