Aujourd’hui, tout le monde écoute la musique et veut l’écouter à un prix raisonnable. Mais ce mouvement cause des problèmes, surtout quand il s’agit de télécharger la musique illégalement. Le téléchargement vous permet d’écouter plus de musique mais dans ce monde moderne et technologique, il est difficile de le réguler et contrôler et c’est parfois un délit.

Le téléchargement légal représente un grand budget en France, le 4ème grand marché du monde pour la musique. « Le téléchargement en France en [2005] a totalisé 20 millions de chansons pour une valeur de $23.2 millions dont 4.7 millions en musique digitale. » L’iTunes fournit un « iTunes Store » où on peut acheter la musique à peu de frais. Il y a beaucoup de musique et il est facile de trouver ce qu’on veut. La chanson la plus téléchargée sur iTunes (en 2011) est « Elle me dit » de Mika (€1,29). Mais il y a d’autres façons légales de télécharger la musique. Une « carte musique » est vendue en France ; elle contient €50 de musique et est aidée financièrement par le gouvernement. La cible sont les 12-25 ans, la tranche d’âge qui est la plus probable de télécharger la musique illégalement.

Et le téléchargement illégal est un grand problème. Il y a 18 millions de pirates de la musique en France, 29% de la population : le gouvernement essaie d’installer une politique justice. Cependant, seulement dix personnes ont été pénalisées avec une amende de « 1.500 euros et la coupure de leur connexion Internet. »  Mais les punitions deviendront plus strictes dans l’avenir. Il n’y a pas encore assez de motivations pour télécharger la musique légalement. Peut-être qu’en baissant le prix on pourra arriver à une vraie solution.

http://www.nytimes.com/2006/03/17/technology/17ipod.html>;;.

http://www.wired.com/epicenter/2010/10/half-off-france-fights-pirac…;.

http://www.fastcompany.com/1766992/29-of-the-french-population-are-…;.

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2011/07/12/l-hadopi-devo…;.

 

Télécharger la musique: droit ou délit?

(AP photo/Christophe Ena, file)

Dans ce photo de 12 mai 2009, Ministre Culturel Christine Albanel est vue à l’Assemblé National à Paris avant un vote pour créer une agence gouvernemental pour punir ceux qui téléchargent illégalement la musique et filme sur l’internet  et de couper leur connection d’internet. Ce projet de loi a passé 296 à 233 dans un spectacle de force par les conservateurs de Président Nicolas Sarkozy après un échec initial le mois avant.